L’AESO publie un nouveau rapport sur la carboneutralité

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable salue l’Alberta Electric System Operator pour son rapport sur les parcours vers la carboneutralité, qui met en évidence l’importance d’accroître les capacités de la province en matière d’énergies éolienne et solaire et de stockage d’énergie.

Calgary, le 27 juin 2022. – L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) félicite l’Alberta Electric System Operator (AESO) pour la récente publication de son rapport sur les parcours vers la carboneutralité (en anglais seulement).

« Nous avons bien hâte de collaborer avec les représentants du gouvernement de l’Alberta, de l’AESO et du gouvernement fédéral pour assurer un parcours efficace, abordable et fiable vers la carboneutralité en Alberta », a souligné Evan Wilson, directeur, Ouest canadien à CanREA.

Le rapport de l’AESO présente trois scénarios potentiels pour la transformation du réseau électrique de l’Alberta d’ici 2035, soit l’échéance que s’est fixée le gouvernement fédéral pour mener le réseau canadien vers la carboneutralité.

Deux de ces scénarios, l’un portant sur l’« avantage du premier » et l’autre sur la ruée vers les énergies renouvelables et le stockage d’énergie, démontrent l’importance manifeste de l’éolien, du solaire et du stockage d’énergie dans le parcours du réseau électrique albertain vers la carboneutralité. De fait, l’AESO prévoit que les énergies éolienne et solaire représenteront entre 35 % et 45 % de toute l’énergie produite d’ici 2035, et entre 32 % et 47 % d’ici 2041.

« Le marché énergétique unique a stimulé une telle croissance dans le secteur des énergies renouvelables que l’Alberta a fourni 60 % de toute la nouvelle puissance éolienne et solaire installée en 2021 », a indiqué M. Wilson. « Cette province se démarque au Canada par ses investissements dans les énergies renouvelables; le rapport de l’AESO met en lumière toutes les possibilités qui s’offrent à elle. Le réseau albertain peut être la source d’importantes réductions des émissions, l’éolien, le solaire et le stockage d’énergie traçant la voie vers la carboneutralité d’ici 2035. »

En plus de présenter les avantages d’un réseau électrique carboneutre, le rapport souligne quelques défis que devra surmonter l’Alberta d’ici 2035, plusieurs d’entre eux pouvant être pris en compte et relevés grâce à des changements de politiques et de réglementation. La vision 2050 de CanREA décrit d’ailleurs les principaux changements nécessaires pour y arriver :

  • Tâche 1 : Décarboniser la production d’électricité du Canada d’ici 2035.
  • Tâche 2 : Moderniser les marchés de l’électricité et les cadres réglementaires du Canada pour permettre la décarbonisation et l’expansion du réseau au plus bas coût possible.
  • Tâche 3 : Construire de nouvelles installations éoliennes, solaires et de stockage d’énergie au Canada en veillant à la rentabilité des résultats des processus d’approvisionnement qui ciblent une nouvelle production d’électricité décarbonisée.
  • Tâche 4 : Repenser les investissements dans les infrastructures électriques du Canada et voir à réduire au minimum le coût des nouvelles infrastructures de transport et de distribution requises pour augmenter la production d’électricité.
  • Tâche 5 : Utiliser l’énergie décarbonisée pour réduire les émissions de GES des secteurs industriel, des transports et des bâtiments du Canada.

« Pour obtenir un réseau décarbonisé, le Canada doit doubler sa capacité de production d’électricité. Peu importe les moyens employés, tout demeure une question d’investissements; l’éolien et le solaire sont les nouvelles formes de production d’électricité les moins coûteuses sur le marché », a mentionné Brandy Giannetta, vice-présidente, Politiques publiques, affaires gouvernementales et réglementaires de CanREA.

Forte de son expérience, l’Alberta est la province tout indiquée pour prendre les rênes de la décarbonisation au Canada. Après tout, les entrepreneurs albertains ne sont pas du genre à se dérober devant un défi. Avec l’expertise des leaders du secteur des énergies renouvelables, il est possible de décarboniser l’approvisionnement provincial en électricité d’ici 2035. Et, comme CanREA l’a souligné dans sa vision 2050, il n’y a pas de temps à perdre; nous devons agir dès maintenant.

Contexte

  • C’est en Alberta que l’éolien et le solaire sont les plus florissants au Canada, avec 60 % de toute la nouvelle puissance installée dans le pays en 2021.
  • Seulement pour l’année 2021, 250 MW de puissance solaire et 358 MW de puissance éolienne ont été ajoutés au réseau électrique de l’Alberta.
  • Déréglementé, le marché albertain est la source d’une incroyable croissance du secteur des énergies renouvelables; entre 2019 et 2021, l’approche fondée sur le marché adoptée dans ce secteur a mené à plus de 1 600 MW en capacité visée par des contrats et à plus de 3 milliards de dollars en investissements.
  • Le plus gros projet solaire au Canada est le projet Travers Solar (465 MW), situé dans le comté de Vulcan, en Alberta.
  • La plus importante installation de stockage par batterie du pays est issue du projet de stockage d’énergie de 20 MW de Buffalo Creek, près de Vermilion, au centre de l’Alberta.

Citations

« Nous avons bien hâte de collaborer avec les représentants du gouvernement de l’Alberta, de l’AESO et du gouvernement fédéral pour assurer un parcours efficace, abordable et fiable vers la carboneutralité en Alberta ».

« Le marché énergétique unique a stimulé une telle croissance dans le secteur des énergies renouvelables que l’Alberta a fourni 60 % de toute la nouvelle puissance éolienne et solaire installée en 2021. »

« Cette province se démarque au Canada par ses investissements dans les énergies renouvelables; le rapport de l’AESO met en lumière toutes les possibilités qui s’offrent à elle. »

« Le réseau albertain peut être la source d’importantes réductions des émissions, l’éolien, le solaire et le stockage d’énergie traçant la voie vers la carboneutralité d’ici 2035. »

– Evan Wilson, directeur, Ouest canadien à CanREA

« Pour obtenir un réseau décarbonisé, le Canada doit doubler sa capacité de production d’électricité. Peu importe les moyens employés, tout demeure une question d’investissements; l’éolien et le solaire sont les nouvelles formes de production d’électricité les moins coûteuses sur le marché »

– Brandy Giannetta, vice-présidente, Politiques publiques, affaires gouvernementales et réglementaires de CanREA

-30-

Obtenir plus de renseignements ou demander une entrevue : 

Communications 
Association canadienne de l’énergie renouvelable 
647 268-3382 
[email protected] 

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable 

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) est la voix des solutions d’énergies éolienne et solaire et de stockage d’énergie qui façonnent l’avenir énergétique du Canada. Nous nous employons à créer les conditions favorables à l’établissement d’un système énergétique moderne en mobilisant les parties prenantes et le public. Issus de divers horizons, nos membres sont parfaitement en mesure d’offrir des solutions propres, abordables, fiables, flexibles et évolutives pour combler les besoins énergétiques du pays. Pour savoir comment le Canada peut utiliser l’éolien, le solaire et le stockage d’énergie pour devenir carboneutre, consultez Électrifier le parcours du Canada vers la carboneutralité : la vision 2050 de CanREA. Suivez-nous sur Twitter et LinkedIn, et inscrivez-vous à notre infolettrePour devenir membre, c’est par ici! Rendez-vous sur associationrenouvelable.ca pour plus d’information.