Stockage d’énergie

Stocker de l’énergie, c’est convertir une source d’énergie difficile à conserver – comme l’électricité – en une forme qui permet de l’utiliser plus tard.

Nombreuses et variées, les technologies de stockage d’énergie permettent de conserver l’énergie de quelques secondes à quelques mois.

Si leur déploiement en est encore à un stade relativement précoce au Canada, nombre d’entre elles sont déjà en exploitation ou en développement.

L’électricité produite par l’énergie éolienne ou solaire peut être stockée par différents moyens :

  • électrochimiques (batteries);
  • mécaniques (pompage, air comprimé, volants d’inertie);
  • thermiques (chauffage d’un matériau);
  • chimiques (production d’hydrogène);
  • etc.

Beaucoup de ces technologies peuvent être déployées à différentes échelles, mais les batteries représentent la plus flexible : Tesla, par exemple, propose aux propriétaires de résidences son Powerwall, qui peut stocker 13,5 kWh d’électricité et, à une tout autre échelle, son Megapack, qui permet aux services publics d’emmagasiner 1 million de kWh.

La diversité des technologies de stockage n’a d’égale que celle des services qu’elles fournissent aux exploitants de réseaux : gestion de la puissance réactive et régulation de la tension pour améliorer l’efficacité et la fiabilité du réseau, par exemple. 

Soulignons également que les réservoirs hydroélectriques constituent une autre façon de stocker l’énergie qui facilite l’intégration des installations éoliennes et solaires au réseau : pendant que ces dernières produisent de l’électricité, les barrages retiennent l’eau, gardant en réserve cette source d’énergie pour l’utiliser au besoin.

Si l’énergie solaire, l’énergie éolienne et le stockage d’énergie sont des technologies bien distinctes, ce sont aussi des alliés naturels. Apprenez à connaître ces technologies et leur immense potentiel synergique : éolien, solaire, stockage, hybride.