En chiffres

Le Canada n’a exploité qu’une infime partie de ses riches ressources éoliennes et solaires, mais il est déjà l’un des plus grands producteurs de ces énergies au monde. Sa puissance éolienne installée de 13 413 MW lui a permis d’atteindre le neuvième rang mondial à la fin de 2019. Quant à elle, sa puissance solaire installée était alors d’environ 3 000 MW, ce qui lui a valu le dix-neuvième rang mondial la même année.

Voir une liste des sites commerciaux de production d’énergie éolienne au Canada et des projets d’énergie solaire et de stockage d’énergie de plus de 1 MW (en anglais).

La puissance éolienne et solaire installée au Canada a rapidement augmenté. Entre 2009 et 2018, les énergies éolienne et solaire étaient derrière 68 % de la production d’électricité mise en service au pays, ce qui faisait de ces ressources la forme dominante de nouvelle puissance installée en sol canadien. Résultat : si ces technologies ne répondaient qu’à moins de 1 % de la demande en électricité au Canada en 2009, cette proportion est passée à environ 6,2 % en 2018.

La majeure partie de la puissance éolienne et solaire au Canada provient de parcs éoliens et de centrales solaires d’envergure fournissant de l’électricité au réseau. Cela dit, de plus en plus de consommateurs bâtissent leurs propres sources de production sur place pour combler leurs besoins énergétiques. En effet, environ 40 % de la puissance solaire installée au Canada à la fin de 2018 était composée d’installations de moins de 1 MW, dont de nombreuses chez un nombre grandissant de particuliers, d’entreprises et d’institutions un peu partout au pays.

La puissance éolienne et solaire installée au Canada devrait continuer d’augmenter considérablement. En y ajoutant les ressources hydroélectriques du pays et le bassin en essor de technologies de stockage, on pourra voir une forte hausse du taux de pénétration de la production variable d’énergies éolienne et solaire dans le réseau électrique.

En 2019, il y avait plus de 30 projets de stockage d’énergie au Canada, comprenant toutes sortes de technologies comme les batteries au lithium-ion, les batteries à circulation, le stockage par air comprimé, les volants d’inertie, le stockage d’hydrogène avec piles à combustible et le stockage d’énergie thermique. Les technologies de stockage et d’énergie renouvelable actuelles offrent un éventail de possibilités, que ce soit pour appuyer les localités éloignées hors réseau ou pour améliorer la résilience des quartiers aux projets commerciaux de stabilisation du réseau.

C’est en Ontario qu’on trouve le plus d’installations de stockage d’énergie, et c’est celle de stockage par pompage de Sir Adam Beck à Niagara Falls qui possède la plus grande capacité au pays. Sans compter cette ressource exceptionnelle, la capacité de stockage d’énergie rechargeable à vocation commerciale du Canada se chiffrerait à environ 78 MW.