L’Association canadienne de l’énergie renouvelable appuie les ambitions du gouvernement du Québec

Un nouvel appel d’offres et la pérennisation des actifs placeront les filières éolienne et renouvelable au cœur de la relance économique

MONTRÉAL, LE 26 FÉVRIER 2021 – Les membres de l’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) saluent les ambitions exprimées par le gouvernement du Québec de placer les filières éolienne et renouvelable au cœur de la relance économique du Québec.

Au cours du colloque de l’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, M. Jonatan Julien, a annoncé son intention de lancer un appel d’offres dès la fin 2021. La taille de ce dernier se situera entre 200 et 500 mégawatts a ensuite affirmé la présidente-directrice générale d’Hydro-Québec, Mme Sophie Brochu. De plus, le gouvernement a confirmé son intention de prolonger la durée de vie des parcs éoliens en service, afin de maximiser les retombées locales de ces installations. Le nouvel appel d’offres permettra d’obtenir un signal de prix en vue de la prolongation de ces contrats, dont les premiers arriveront à échéance en 2026.

« Après la signature du contrat du projet Apuiat, le gouvernement du Québec envoie un nouveau signal très positif pour les investisseurs », a souligné Jean-François Nolet, vice-président de CanREA. « L’industrie éolienne a fait ses preuves au cours des deux dernières décennies et, tant par de nouveaux projets que par la prolongation de la durée de vie des installations existantes, elle sera en mesure d’offrir des propositions innovantes et à coûts compétitifs, au bénéfice des communautés d’accueil et de l’économie québécoise. Je félicite le gouvernement du Québec, ainsi qu’Hydro-Québec pour leur vision et leur offre toute notre collaboration pour la mise en œuvre et la réussite de ce nouvel appel d’offres ».

La demande en électricité est appelée à croître au Québec au cours de la prochaine décennie, notamment en raison des efforts d’électrification de l’économie issus du Plan sur l’économie verte 2030 et de l’accroissement des exportations vers les marchés limitrophes. « Les énergies éolienne et solaire ainsi que les technologies de stockage d’énergie sont les meilleurs partenaires de l’hydroélectricité pour donner au réseau québécois toute l’agilité nécessaire face à cette nouvelle demande » a conclu M. Nolet.

–30–

À propos de l’Association canadienne de l’énergie renouvelable

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable est la voix des solutions d’énergies éolienne et solaire et de stockage d’énergie qui façonnent l’avenir énergétique du Canada. Nous nous employons à créer les conditions favorables à l’établissement d’un système énergétique moderne en mobilisant les parties prenantes et le public. Issus de divers horizons, nos membres sont parfaitement en mesure d’offrir des solutions propres, abordables, fiables, flexibles et évolutives pour combler les besoins énergétiques du Canada. Notre vision est d’assurer une place centrale aux énergies éolienne et solaire et au stockage d’énergie dans l’évolution du bouquet énergétique canadien.

Suivez-nous sur Twitter et LinkedIn, inscrivez-vous à notre infolettre, devenez membre et informez-vous sur associationrenouvelable.ca.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour demander une entrevue, communiquez avec :

Bridget Wayland, Directrice des communications

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable

613 227-5378

[email protected]