CanREA lance un appel à l’action aux décideurs du secteur de l’électricité

Toronto, le 17 novembre 2021. – L’Association canadienne de l’énergie renouvelable (CanREA) a publié aujourd’hui un appel urgent à l’intention des gouvernements, des services publics, des autorités de réglementation et des opérateurs de réseaux électriques du Canada, leur recommandant cinq mesures prioritaires à prendre pour accélérer drastiquement le déploiement des technologies éoliennes, solaires et de stockage d’énergie au pays.

« Le Canada entame sa transformation pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050, et il aura grand besoin de l’énergie éolienne, de l’énergie solaire et du stockage d’énergie, a déclaré aujourd’hui Robert Hornung, le président et chef de la direction de CanREA, dans son discours d’ouverture du congrès Transition électrique Canada. Ces technologies joueront un rôle central dans la décarbonisation rapide et l’augmentation massive de la production d’électricité dont nous aurons besoin sur le chemin de la carboneutralité. »

Électrifier le parcours du Canada vers la carboneutralité : la vision 2050 de CanREA présente un scénario illustratif, mais réaliste, de la réalisation de cet objectif qui mise sur l’utilisation des abondantes ressources éoliennes et solaires à faible coût du Canada pour produire les deux tiers de l’électricité supplémentaire requise en 2050. Ce scénario nécessite de presque décupler la puissance solaire et éolienne installée au pays dans les 29 prochaines années.

« Il n’y a pas de temps à perdre. Pour devenir carboneutre d’ici 2050, le Canada devra augmenter sa capacité en énergies éolienne et solaire et en stockage d’énergie à une ampleur et à un rythme sans précédent, a affirmé M. Hornung. Notre secteur est prêt à relever le défi, mais a besoin de signaux clairs des gouvernements, d’une meilleure collaboration entre les décideurs concernés et d’actions immédiates contre les obstacles à ce déploiement urgent. »

La vision 2050 de CanREA présente 5 tâches clés et 15 mesures immédiates incombant aux gouvernements, aux services publics, aux autorités de réglementation et aux opérateurs de réseaux du pays pour permettre ce parcours vers la carboneutralité. Voici les 5 tâches clés en question :

  1. Décarboner le réseau électrique d’ici 2035.
  2. Moderniser les marchés de l’électricité et les cadres réglementaires.
  3. Diversifier et accroître les possibilités d’approvisionnement.
  4. Prioriser l’utilisation efficace des infrastructures de transport et les approches régionales en ce qui les concerne.
  5. Mettre en œuvre des stratégies complètes pour favoriser un recours accru à l’électricité décarbonée et à l’hydrogène vert.

« Nous devons rapidement construire de nouvelles installations au Canada. Notre secteur sait que la réussite des projets passe par l’obtention de l’appui des collectivités, la satisfaction des consommateurs, la création d’avantages économiques pour le pays et ses collectivités, et la contribution au développement durable et à la protection de l’environnement », a poursuivi M. Hornung.

« Nous sommes résolus à collaborer avec tous les intervenants pour veiller à ce que le Canada exploite tout son potentiel éolien, solaire et de stockage d’énergie afin qu’il emprunte le parcours le plus économique, le plus fiable et le plus durable vers la carboneutralité. »

Après la présentation de M. Hornung, un groupe composé de Dan Balaban (directeur général, Greengate Power), d’Isabelle Turcotte (directrice, Politique fédérale, Pembina Institute), de Brendan Costigan (directeur, Financement des sociétés d’électricité et de services publics, Banque Nationale du Canada), de Tonja Leach (directrice générale, QUEST Canada) et de Patrick Taylor (gestionnaire principal de programme, Microsoft) a commenté la nouvelle vision 2050 de CanREA.

L’accélération du déploiement des énergies éolienne et solaire et du stockage d’énergie reçoit le soutien de diverses parties prenantes, comme en témoignent les déclarations d’appui à la vision 2050 de CanREA, qui proviennent notamment de Bell Canada, du Conseil du bâtiment durable du Canada, de Clean Energy Canada, de Mobilité électrique Canada, d’Indigenous Clean Energy, de Marsh, de la Banque Nationale du Canada, de QUEST Canada, du Pembina Institute et de Swiss Re.

Pour en savoir plus, consulter la vision 2050 de CanREA

Citations

« Le Canada entame sa transformation pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050, et il aura grand besoin de l’énergie éolienne, de l’énergie solaire et du stockage d’énergie. Ces technologies joueront un rôle central dans la décarbonisation rapide et l’augmentation massive de la production d’électricité dont nous aurons besoin sur le chemin de la carboneutralité. »

« Il n’y a pas de temps à perdre. Pour devenir carboneutre d’ici 2050, le Canada devra augmenter sa capacité en énergies éolienne et solaire et en stockage d’énergie à une ampleur et à un rythme sans précédent. Notre secteur est prêt à relever le défi, mais a besoin de signaux clairs des gouvernements, d’une meilleure collaboration entre les décideurs concernés et d’actions immédiates contre les obstacles à ce déploiement urgent. »

« Nous devons rapidement construire de nouvelles installations au Canada. Notre secteur sait que la réussite des projets passe par l’obtention de l’appui des collectivités, la satisfaction des consommateurs, la création d’avantages économiques pour le pays et ses collectivités, et la contribution au développement durable et à la protection de l’environnement. »

« Nous sommes résolus à collaborer avec tous les intervenants pour veiller à ce que le Canada exploite tout son potentiel éolien, solaire et de stockage d’énergie afin qu’il emprunte le parcours le plus économique, le plus fiable et le plus durable vers la carboneutralité. »

– Robert Hornung, président et chef de la direction, CanREA

Déclarations d’appui

« La Banque Nationale du Canada appuie la vision 2050 de CanREA et tient à participer activement à la réalisation de l’objectif de carboneutralité du Canada. Tout récemment, nous avons annoncé notre adhésion à l’alliance bancaire Net Zéro, une initiative mondiale visant à accélérer les efforts de lutte contre les changements climatiques. Nous continuons notre longue histoire de partenariats avec nos clients, en finançant des projets d’énergie renouvelable au pays et en soutenant les solutions novatrices qui stimuleront la croissance du secteur de l’énergie durable dont le Canada a besoin. »

– Iain Watson, directeur général, Financière Banque Nationale

« S’il y a beaucoup d’incertitudes entourant la transition énergétique, une chose est sûre : il faut grandement augmenter et accélérer le déploiement de l’énergie renouvelable et du stockage d’énergie au Canada. En plus de l’avantage de réduction des émissions, QUEST considère que l’intégration de ces technologies mènera à une prospérité économique soutenue et durable et à une meilleure résilience énergétique à l’échelle locale. L’adoption de l’énergie renouvelable et du stockage représente une solution locale à un problème mondial. »

– Tonja Leach, directrice générale, QUEST

« Le Canada doit décarboner son secteur de l’électricité d’ici 2035 et augmenter l’électrification pour contribuer à limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C et favoriser une économie carboneutre d’ici 2050. Le Pembina Institute soutient le déploiement rapide de solutions d’énergie propre, notamment les énergies renouvelables, le stockage, la gestion de la demande, la hausse de l’efficacité et l’amélioration du transport, d’une manière qui tire parti de leur faible coût et de leurs services de fiabilité et qui permet la réalisation d’une transition équitable pour les collectivités touchées. Ces mesures peuvent aider à attirer au Canada les investissements, les emplois et les entreprises visant un développement durable. »

– Linda Coady, directrice générale, Pembina Institute

« Partout sur la planète, nous délaissons les molécules pour utiliser les électrons propres comme principale source d’énergie. Nos objectifs ambitieux de carboneutralité et l’électrification des transports nous obligent à augmenter fortement nos capacités en énergie renouvelable et en stockage d’énergie. C’est l’occasion de complètement réinventer l’énergie et ses liens avec la société. Les projets d’énergie renouvelable, comme ceux de Greengate, rallient – et c’est rare – les intérêts environnementaux, financiers et sociaux, ce qui participera à nous mener tous vers un avenir plus propre et plus durable, j’en suis convaincu. »

– Dan Balaban, directeur général, Greengate Power Corporation

À propos de l’Association canadienne de l’énergie renouvelable

L’Association canadienne de l’énergie renouvelable est la voix des solutions d’énergies éolienne et solaire et de stockage d’énergie qui façonnent l’avenir énergétique du Canada. Nous nous employons à créer les conditions favorables à l’établissement d’un système énergétique moderne en mobilisant les parties prenantes et le public. Issus de divers horizons, nos membres sont parfaitement en mesure d’offrir des solutions propres, abordables, fiables, flexibles et évolutives pour combler les besoins énergétiques du Canada. Notre vision est d’assurer une place centrale aux énergies éolienne et solaire et au stockage d’énergie dans l’évolution du bouquet énergétique canadien. Pour en savoir plus, visitez associationrenouvelable.ca. Suivez-nous sur Twitter et LinkedIn. Inscrivez-vous à notre infolettre.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour demander une entrevue, communiquez avec :

Bridget Wayland, directrice des communications
Association canadienne de l’énergie renouvelable
613 227-5378
[email protected]

Photo

CanREA a présenté aujourd’hui sa nouvelle vision 2050 lors d’un lancement important à Toronto, après quoi un groupe d’intervenants divers a fait part de leurs réflexions. De gauche à droite : Dan Balaban (directeur général, Greengate Power), Isabelle Turcotte (directrice, Politique fédérale, Pembina Institute), Brendan Costigan (directeur, Financement des sociétés d’électricité et de services publics, Banque Nationale du Canada), Robert Hornung (président et chef de la direction, CanREA), Michelle Chislett, présidente du conseil de CanREA et directrice générale, Développement au Canada et aux États-Unis, Northland Power), Tonja Leach (directrice générale, QUEST Canada) et Patrick Taylor (gestionnaire principal de programme, Microsoft).

– 30 –